Belgique
Plan National Énergie Climat belge (PNEC)

Voir plus de photos

Retour aux Projets

La Régie des Bâtiments est directement concernée par le Plan National Énergie-Climat (PNEC) belge qui prévoit, entre autres, que les bâtiments publics soient neutres sur le plan énergétique et climatique d’ici 2040.

Contexte

L’Union Européenne oblige tous ses États membres à établir un projet de Plan National intégré Énergie et Climat (PNEC) pour 2030-2040. Celui-ci définit les grandes lignes d’une transition vers un système énergétique durable et fiable.

Accédez au Plan National Énergie Climat belge (PNEC)

Des bâtiments publics plus durables

La Régie des Bâtiments est directement concernée par le PNEC belge qui prévoit, entre autres, que :

  • les bâtiments publics du gouvernement fédéral réalisent chaque année, entre 2021 et 2030, une économie d'énergie primaire de minimum 1% et une réduction de CO2 d'au moins 40% par rapport à 2015 ;
  • les bâtiments publics soient neutres sur le plan énergétique et climatique d’ici 2040 ;
  • toute nouvelle voiture achetée par le gouvernement à partir de 2025 ait un taux d’émission zéro ;
  • les ressources énergétiques et climatiques soient utilisées plus efficacement (énergies et électricité renouvelables, réduction des émissions de gaz à effet de serre, ...)

Une diminution de la consommation totale d’au moins 25% 

La Régie des Bâtiments vise une diminution de la consommation totale de son portefeuille immobilier d’au moins 25%. Pour y arriver, un plan d’actions concret et ambitieux a été établi :

  • Abandon de 700.000 m² de surfaces de type bureau d’ici 2025 ;
  • Abandon de 300.000 m² de surfaces « special purpose » (non bureau) d’ici 2025 ;
  • Remplacement des locations arrivées à échéance par des locations répondant au standard de neutralité énergétique (1/3 des locations entre 2020-2030  et 2/3 entre 2030-2040) ;
  • Remplacement d’anciennes prisons par des nouvelles répondant aux standards actuels de performance énergétique ;
  • Rénovation continue de 3% du parc immobilier (33.000 m²/an) réduisant de moitié les consommations en gaz, mazout et électricité.

Budget nécessaire

Cette transition écologique nécessite des moyens financiers et humains importants. La Régie des Bâtiments a chiffré chaque mesure qu’elle pense prendre et les a envoyées au SPF Economie afin d’obtenir le budget supplémentaire nécessaire.

Galerie photografique

Vous trouverez 1 photos du projet dans la galerie ci-dessous. Cliquez sur une photo pour l'agrandir