En tant que gestionnaire immobilier de l’État belge, la Régie des Bâtiments se doit d’être exemplaire en matière d’efficacité énergétique et de développement durable.

Développer la végétalisation de son parc immobilier et réduire l’impact des bâtiments qu’elle gère sur le milieu naturel fait donc aussi pleinement partie de ses objectifs.

Pour ce faire, elle met en place des aspects propices au développement de la biodiversité dans chaque projet qui le permet, notamment en :

  • privilégiant les façades et les toitures végétales, comme pour :
  • implantant des éléments comme des potagers, des vergers, des prairies fleuries, …
  • aménageant des abords à haute valeur environnementale.

Quelques exemples de projets

Un cahier des charges et une directive spécifiques

Depuis 2022, la Régie des Bâtiments utilise un cahier des charges performanciel reprenant des clauses imposant un niveau minimum de végétalisation :

  • Toitures végétales : 50% des toitures plates présentes dans le projet doivent être végétalisées, toutes les toitures plates de plus de 100m² sont végétalisées, …
  • Lutte contre la pollution lumineuse : utiliser des luminaires dont le faisceau lumineux est dirigé vers le bas, éviter l’émission d’une lumière se rapprochant de l’ultraviolet, …
  • Gestion des espaces verts : pratique du fauchage tardif, interdiction d’utilisation des pesticides, utilisation d’essences indigènes et hypoallergéniques, …
  • Obligation d’atteindre un Coefficient de potentiel de Biodiversité par Surface (CBS) minimum.

En 2021, elle avait déjà mise en place une directive interne reprenant plusieurs thématiques liées à la durabilité de la construction, dont la préservation de la biodiversité.

BiodiversiScape

La Régie des Bâtiments fait partie des partenaires du projet « BiodiversiScape » lancé en 2022 par le SPF Santé publique et Environnement.

L’objectif est de « redéployer la biodiversité dans les domaines fédéraux par l’aménagements de terrains et d'infrastructures, et encourager les autres à faire de même ».

Dans ce cadre, la Régie des Bâtiments a établi une liste de projets potentiels, dont le premier projet-pilote a vu le jour en 2023 avec le réaménagement des abords et des parkings de la Police Fédérale de Asse.

Plusieurs autres sites sont actuellement à l’étude comme par exemple celui de la prison centrale de Louvain, du nouveau Palais de Justice de Courtrai, de l’Institut des Sciences Naturelles à Bruxelles, des Archives de l’État à Liège (Cointe) et du musée de la Police Fédérale à Etterbeek.

Campagne fédérale #BeBiodiversity

Depuis février 2018, la Régie des Bâtiments fait partie des entreprises pionnières de la campagne #BeBiodiversity, lancée par le SPF Santé publique, Sécurité de la Chaîne alimentaire et Environnement, dont l’objectif est de sensibiliser les citoyens et les entreprises aux enjeux liés à la biodiversité.

Dans le cadre de cette campagne, la Régie des Bâtiments a aussi participé à la création d’un outil online : le ‘Biodiversitree’ lancé par l’État Fédéral et les Régions le 21 mars 2019.

Le but de cet 'arbre décisionnel' est d’aider les entreprises à mettre en place des actions favorables à la biodiversité. Quatre domaines d’intervention y sont proposés : les terrains, les infrastructures, les processus et les politiques d’achat.

Selon les spécificités de chaque projet, le site propose une série d’actions à mettre en œuvre : réutiliser l’eau de pluie, mettre en place des ruches ou hôtels à insectes, choisir des peintures écologiques, etc.

Le site rassemble également un maximum d’informations provenant aussi bien du fédéral que des régions ou de toute autre organisme.

Liens utiles

BiodiversiScape

#BeBiodiversity

Biodiversitree

Vidéo de Laurent Vrijdaghs, administrateur général de la Régie des Bâtiments, au sujet de la biodiversité

La politique environnementale de la Régie des Bâtiments

 

Dossier actualisé en juillet 2024