Anvers
Palais de Justice Britselei

SPF Justice

Britselei 55
2000 Anvers

Voir plus de photos

Retour aux Projets

Le palais de justice Britselei date de 1877. Après la construction du nouveau palais de justice situé sur la place Bolivar en 2006, de nombreux services judiciaires ont déménagé vers le nouveaux bâtiment. À partir du mois de novembre 2019, le palais de justice sis Britselei sera rénové et restauré en profondeur. Ensuite, plusieurs services judiciaires pourront à nouveau s’y installer.

Tout au long des travaux, nous tenterons de limiter au mieux les nuisances dont les riverains et les passants sont susceptibles d’être affectés. Pendant les travaux, le site n’est pas accessible au public. Plus d’informations sur le planning et sur l’impact de ces travaux.

Rénovation et restauration de l’extérieur

L’extérieur du palais de justice est en bon état : entre 2006 et 2012, les toits, les corniches et les façades extérieures du bâtiment ont été restaurées.

Compte tenu du fait que les façades sont classées, ces travaux de restauration ont été réalisés après une étude sur l'historique de la construction et sur la technique des matériaux, et ce, en concertation avec le consultant en patrimoine de la Communauté flamande. Les façades sont richement décorées : des obélisques à l'entrée principale, des sphinx grecs, des épées, des tables de la loi en pierre, des balances, un bouclier avec une tête de méduse, des sculptures de femmes en bronze et des sculptures.

Pour la restauration, le choix s'est porté sur des techniques de ravalement épargnant les matériaux de construction historiques et pouvant être répétées sans abîmer le monument. L'ancienne technique de sablage est complètement dépassée. La combinaison de brique et de bandeaux de pierre bleue ainsi que les travaux de jointoiement spéciaux rendaient le processus de ravalement encore plus complexe.

Enfin, des techniques de conservation ont également été mises en œuvre, de manière à ce que la pierre naturelle, les ouvrages en acier et en cuivre ainsi que les autres éléments de construction puissent être conservés à l'avenir.

Réutilisation du bâtiment et restauration intérieure

Dans une phase ultérieure, le bureau d’études TVoGA – constitué de HUB, Origin, Bureau Bouwtechniek et RCR – a ensuite été désigné par marché public pour l’établissement d’un masterplan pour le bâtiment. Ce masterplan a résulté en une étude et un projet intégrés en vue de rénover l’ensemble du bâtiment et réaliser le programme des besoins du SPF Justice. Compte tenu du fait que le bâtiment est un monument classé, une étude sur l’historique de la construction et sur la technique des matériaux a d’abord été réalisée. En outre, l’agence Onroerend Erfgoed a dû marquer son accord sur les travaux prévus. 

En octobre 2018, un marché pour l’exécution des travaux de rénovation et de restauration a été publié. Ces travaux comprennent la réaffectation complète, la menuiserie extérieure et la restauration de l’intérieur. 

Les travaux commenceront début novembre 2019. La fin des travaux est prévue pour 2022.

Après la restauration, le bâtiment abritera la cour d’appel, le parquet général, la cour du travail, l’auditorat général et la cour d’assises d’Anvers, lesquels sont actuellement hébergés à la cour d’appel sise Waalse Kaai et dans le nouveau palais de justice sis place Bolivar.

Le bâtiment remis à l’honneur

Le bâtiment sera remis à l’honneur autant que possible, en tenant compte des besoins des services judiciaires qui emménageront dans le bâtiment à l’issue des travaux.

Le confort d’utilisation et le rétablissement de la lumière du jour, ainsi que la durabilité et la sécurité seront à l’avant-plan.

Les éléments d’origine seront restaurés et quelques transformations gênantes disparaîtront, afin de remettre à l’honneur la conception d’origine du bâtiment. La coupole d’une des deux cours intérieures sera ainsi démolie, afin de créer un péristyle : il s’agit d’un espace en plein air entouré d’une colonnade. Cette intervention permettra également d’amener beaucoup plus de lumière dans l’impressionnante Salle des pas perdus (hall d’entrée). La surface disponible dans le bâtiment est ainsi optimisée.

Les toits seront isolés et les menuiseries extérieures seront remplacées par des menuiseries performantes conformes au modèle historique. En outre, des techniques durables seront intégrées dans le bâtiment, ce qui augmentera sensiblement l’efficacité énergétique du bâtiment. Certains toits plats seront aménagés avec une toiture végétale. Les matériaux et le mobilier seront, de plus, récupérés dans la mesure du possible et réutilisés à un autre endroit dans le bâtiment. 

La salle d’assises est l’un des espaces le plus beau et le mieux préservé. Cet espace sera complètement restauré, en ce compris les toiles. Les toiles présentes dans la cour d’assises sont directement fixées aux murs (toiles marouflées) et doivent pour cette raison être restaurées sur place. Cette salle sera dotée, d’autre part, d’un caractère polyvalent, afin de répondre à l’évolution des besoins des cours et tribunaux. 

Par ailleurs, un certain nombre d’éléments seront ajoutés au bâtiment, afin de pouvoir répondre entièrement aux besoins du SPF Justice. Le quatrième étage du bâtiment, qui est actuellement un grenier, sera ainsi valorisé en un étage de bureaux paysagers à part entière. Les voies de circulation pour le public, la police, les magistrats et le personnel seront, en outre, séparées.

Enfin, un pavillon sera édifié dans le jardin avant côté Anselmostraat pour permettre de faire entrer et sortir les détenus en toute discrétion et sécurité. Le pavillon d’accueil est conçu comme une structure d’acier ovale qui s’intègre dans l’aménagement des abords verts. Le pavillon est totalement indépendant du palais de justice.

L’administration fédérale investit environ 52,5 millions d’euros (TVAC) dans la rénovation et la restauration du palais de justice. Ce montant englobe également les coûts des études préalables.

Architecture et historique

Le palais de justice appartient à une série de monuments civils imposants érigés à Anvers au cours de la seconde moitié du 19e siècle. Ces bâtiments se retrouvent principalement le long des grands boulevards (« Leien »), aménagés au cours des années 1864 après la démolition de l'enceinte espagnole. Cette ceinture fut bordée de divers monuments imposants avec fonction représentative, comme la banque nationale.

En savoir plus sur l’architecture et l’histoire du palais de justice.

Fiche technique

Propriétaire: État belge
Maître d'ouvrage : Régie des Bâtiments
Occupant : SPF Justice
Mission d'études : Association momentanée TvOGA (Hub, Origin, Bureau Bouwtechniek, RCR) en collaboration avec Optimit, FPC, Daidalos Peutz, Ney&Partners
Entrepeneur : Artes Roegiers – Artes Woudenberg
Durée estimée des travaux : 2019-2022
Surface au sol : environ 23 000 m²
Frais d'études et de restauration/rénovation : 52.5 millions, TVA et frais d’études compris

 
Dossier actualisé le 05/11/2019.