Bruxelles
Palais royal

Place des Palais
1000 Bruxelles
Voir plus de photos

Retour aux Projets

En automne 2019, la Régie des Bâtiments a débuté des études pour rendre plus efficace l’installation de chauffage et le système de ventilation du palais royal à Bruxelles.

En 2010, dans le cadre du Sommet Europe - Asie (ASEM), elle a effectué une série de travaux de rénovation et de restauration dans différents salons et espaces du palais.

Historique

La construction du Palais royal date de 1829 d'après un projet de l'architecte Tieleman-François Suys.

Au cours du règne de Léopold II, d'importantes réalisations et extensions y ont été réalisées, comme la Salle des Glaces conçue par l'architecte Henri Maquet vers 1904. 

Diminuer l’empreinte énergétique du palais

Le Palais royal de Bruxelles est un bâtiment relativement énergivore, mais son caractère historique rend les interventions sur son enveloppe délicates et coûteuses.

La Régie des Bâtiments a donc décidé de travailler sur l’amélioration de ses installations de chauffage et de ventilation qui représentent un poste énergétique important.

Les objectifs de ce projet sont multiples :

  • diminuer la consommation énergétique du palais ;
  • diminuer la quantité des émissions de CO2 ;
  • améliorer les rendements de production et de distribution de chaleur ;
  • réguler les installations selon les besoins en chaleur et l’occupation des locaux.

Planning

Afin de garantir la production de chaleur en saison de chauffe, les travaux seront réalisés par phases sur plusieurs années.

  • En automne 2019, la Régie des Bâtiments a débuté différentes études afin de déterminer les meilleures mesures à prendre. Pour les besoins de ces études, un compteur énergétique a été installé dans la chaufferie.
  • En novembre 2020, une demande de raccordement au gaz a été introduite chez SIBELGA. En effet, actuellement, la production de chaleur du Palais royal de Bruxelles est assurée par 4 chaudières au mazout datant d’une trentaine d’années. Dans ce but, une extension du réseau moyenne pression devra être réalisée et un local de détente sera aménagé au sous-sol.
  • Durant la saison de chauffe 2020 - 2021, la Régie des Bâtiments analysera les relevés du compteur énergétiquede façon à disposer de données de consommations précises et de déterminer la puissance des chaudières et de la future installation de cogénération.
  • En mai 2021, des travaux pour remplacer les conduites de chauffage en caniveau entre la chaufferie et le bâtiment principal du palais devraient débuter.

Rénovations - Sommet ASEM 2010

Entre août 2009 et septembre 2010, la Régie des Bâtiments a réalisé différents travaux de rénovation et de restauration afin d’accueillir le Sommet Europe - Asie (ASEM 2010) qui s’est déroulé les 4 et 5 octobre 2010 au Palais royal à Bruxelles :

  • Les différents salons utilisés pour les réunions et espaces de travail ont été entièrement rafraîchis.
  • Les portes, les sculptures en bois, les moulures et le plafond ont été restaurés et redorés.
  • Le parquet et les rudentures ont été restaurés aux endroits nécessaires.
  • Les peinture ont été renouvelées.
  • Les installations électriques ont été refaites et équipées de lampes LED.
  • Les installations sanitaires ont été modernisées.
  • Une grande salle de réunion a été aménagée dans la salle du Trône avec cabines d’interprétation.
  • Deux tapisseries de Goya ont été restaurées.
  • Les grandes grilles d'accès à la place des Palais ont été restaurées et redorées.

Le coût de ces travaux s’élève à environ 2 millions d'euros.

À l’initiative de S.M. le Roi Albert II, la Liste civile y a consacré un montant de 600 mille euros, notamment  pour le réaménagement du salon Louis XVI, du salon Cobourg et du salon des Maréchaux.

Salle des Glaces

Historique

La Salle des Glaces, qui mesure plus de 27 mètres de long, a été conçue sous le règne de Léopold II par l'architecte Henri Maquet plus de 70 ans après la construction du palais - vers 1904.

L’objectif originel était de consacrer cette salle d'apparat au Congo, comme le montrent les frontons au-dessus des glaces représentant le globe terrestre avec la carte de l'Afrique. Mais suite au décès du roi Léopold II et de son architecte Henri Maquet, le projet fut arrêté.

Intégration d’une œuvre d’art

En 2002, la Régie des Bâtiments a participé à l’intégration d’une œuvre d'art de l’artiste Jan Fabre dans la Salle des Glaces.

La voûte en berceau, les deux arcs verticaux et le lustre central de la Salle des Glaces ont été revêtus d'environ 1,4 million de carapaces de scarabées Thaïs (Sternocera Acquisignata).

En coordination avec l'artiste, la Régie des Bâtiments a procédé à une étude de stabilité du plafond et un impressionnant échafaudage a été installé avec une plate-forme de travail.

Afin d'intégrer harmonieusement cette œuvre d'art dans le Salon des Glaces, des tableaux ont été réalisés et un éclairage adapté a été prévu.

Les carapaces de 27 millimètres réverbèrent la lumière permettant de créer un tableau vivant et unique, non à l'aide de peinture mais de lumière. Les carapaces de scarabées sont en chitine, un des matériaux les plus durs et les plus indestructibles de la nature.

La Régie des Bâtiments a également participé à l’intégration de deux autres projets artistiques de Dirk Braeckman et Marthe Wéry. Des travaux de peinture et d'installations électriques ont été exécutés afin d'intégrer harmonieusement leurs œuvres d'art dans les espaces du Palais royal.

 

Dossier actualisé en janvier 2021

Galerie photografique

Vous trouverez 6 photos du projet dans la galerie ci-dessous. Cliquez sur une photo pour l'agrandir