Sorinnes (Dinant)
Poste de Circulation d’Achêne

Police Fédérale de la route
Grand’Route de Ciney n° 255
5503 Sorinnes
Voir plus de photos

Retour aux Projets

Depuis janvier 2019, un nouveau Poste de Circulation situé à Sorinnes accueille les services de la Police Fédérale de la route de Namur. Ce nouveau bâtiment, construit en très basse énergie, dispose de près de 800m² de bureaux et d’un garage d’environ 400m² destiné aux véhicules de service.

Contexte

Les services du Poste de Circulation d’Achêne, précédemment hébergés à Jambes, nécessitaient d'un nouveau poste proche de sa zone d’action et des grands axes routiers.

Construction durable

Le vaste terrain acquis par la Régie des Bâtiments est en pente et se situe dans une zone de culture agricole.

La conception du projet s’est articulée autour de 3 volontés :

Respecter la zone agricole

La conception du projet a été guidée par la volonté de réduire au maximum l’emprise au sol afin de respecter la zone agricole existante. L’aspect compact du bâtiment a permis de répondre à cette préoccupation.

De plus, une haie composée d’essences locales a été plantée sur la partie avant du site afin de contribuer à l’intégration visuelle du projet et de favoriser la biodiversité.

Enfin, quelques arbres à haute tige ont été prévus sur le site, de même qu’une toiture végétale au niveau du garage.

Respecter le relief du sol

Afin de respecter le relief du sol, l’implantation du bâtiment a été réfléchie dans le sens des courbes de niveau.

Les abords du complexe ont, quant à eux, été conçus de manière à éviter tout effet massif ou artificiel en travaillant via des murs de soutènement et en limitant les déblais et remblais.

Construire un bâtiment très basse énergie

Le bâtiment est vitré au sud, protégé par le volume du garage au nord, le tout avec une répartition judicieuse des baies et protections solaires afin de profiter au maximum des apports de chaleur ‘gratuits’ tout en évitant les risques de surchauffe.

Afin de limiter l’impact environnemental et d’atteindre un niveau très basse énergie, différents éléments ont été mis en place :

  • Étanchéité à l’air maîtrisée ;
  • Installation de panneaux photovoltaïques ;
  • Mise en œuvre de toitures végétales ;
  • Récupération et valorisation des eaux de pluie ;
  • Utilisation du triple vitrage ;
  • Mise en place d’importantes épaisseurs d’isolation ;
  • Étude et limitation des ponts thermiques.
  • Plantation de haies issues d’essences locales et d’arbres haute tige favorisant la biodiversité ;
  • Implantation des baies de manière à optimiser l’éclairage naturel.

Le grand défi du projet était d’aller le plus loin possible dans la durabilité du bâtiment tout en respectant les nombreuses exigences en termes de sécurisation imposées pour ce bâtiment de la police : châssis pare-balles, structure en béton et non en bois, pas de buissons ou massifs végétaux, occupation des lieux 24h/24, etc.

  • Environ 40 % de la consommation globale du bâtiment (hors garage) est assurée par la couverture photovoltaïque.
  • Au niveau de la PEB, le bâtiment obtient d’excellents résultats, inférieurs de plus de 50 % à l’exigence imposée par le permis d’urbanisme. Ainsi, le niveau global d’isolation est de K25 et le niveau de performance énergétique global du bâtiment Ew est de 34.
  • Le projet atteint également un niveau d’étanchéité à l’air exceptionnel pour un bâtiment de cette ampleur et de ce type : 0,4 volume/heure alors que la valeur imposée dans les critères du passif est de 0,6.
  • Enfin, cette nouvelle construction atteint un niveau BNE chaud (besoins nets en énergie de chauffage) d’environ 17 kWh/m²an. Un résultat assez proche des bâtiments passifs qui doivent respecter, parmi d’autres critères, un BNE chaud de maximum 15 kWh/m²an.

Parti architectural

Le complexe comprend deux volumes. Le premier, qui s’étend sur deux niveaux (rez et +1), abrite les fonctions administratives et associées : bureaux, vestiaires, salle de réunions, réfectoire, etc.

Le second volume, adjacent au premier, accueille le garage destiné aux véhicules de service de la police.

Les deux volumes présentent des toitures plates pourvues respectivement de panneaux photovoltaïques et d’une toiture végétale extensive.

Accessibilité

Les abords comprennent des places de parking pour les occupants et pour les visiteurs, ainsi qu’une place de parking pour poids lourds.

Deux emplacements PMR (personnes à mobilité réduite) ont également été aménagés, ainsi qu’une rampe d’accès longeant l’aile droite du bâtiment jusqu’à l’entrée principale.

À l’intérieur du bâtiment, trois toilettes PMR sont disponibles et un ascenseur permet l’accès à l’étage.

Confort des occupants

La Police Fédérale de la Route assure l’ensemble des missions de police sur son terrain d’action prioritaire et contribue à la sécurité routière, la sécurité de la population et la fluidité de la circulation.

L’intérieur a été aménagé de manière fonctionnelle et pour le confort des occupants : aménagement thermique et acoustique, séparation des zones bruyantes et des zones calmes, etc.

Le choix du lieu était également important. La Police de la Route de Namur se compose du Poste de Circulation de Daussoulx et du Poste de Circulation d’Achêne. Ce dernier fait référence au nom du service de la police qui va l’occuper, mais il est en réalité situé à Sorinnes, sur la commune de Dinant. La nouvelle implantation du Poste est ainsi au cœur de son territoire d’action.

Fiche technique

Propriétaire : État fédéral

Maître d’ouvrage : Régie des Bâtiments

Occupant : Police Fédérale de la route

Entrepreneur général : Thiran SA

Durée des travaux : avril 2017- novembre 2018

Coût des travaux : environ 4.375.000 € TVAC

 

Dossier actualisé en mai 2019

Galerie photografique

Vous trouverez 9 photos du projet dans la galerie ci-dessous. Cliquez sur une photo pour l'agrandir