Bruxelles
Pavillon Chinois

Musées royaux d'art et d'Histoire - Musées d'Extrême-Orient
Avenue Van Praet 44
1020 Bruxelles (Laeken)
Voir plus de photos

Retour aux Projets

Le Pavillon chinois est actuellement fermé pour des raisons de sécurité.

Fin 2017, la Régie des Bâtiments a attribué une mission d'étude à l'agence Origin Architecture & Engineering pour les travaux urgents et pour la restauration des toits, des balcons et des parties en saillie. En plus du Pavillon chinois, cette étude concerna également le musée d'Art japonais, le petit kiosque, la clôture et les portes d'accès. 

La première partie de l’étude, concernant les travaux urgents, s’est terminée en mars 2019. Faute de candidats, le marché n’a pas pu être attribué lors de la première procédure d'appel d'offres. Une nouvelle procédure va être lancée, avec juin 2020 comme date limite de fin des travaux urgents.

La seconde partie de l’étude, concernant la restauration, est toujours en cours actuellement. Ces travaux devraient, quant à eux, débuter mi 2021 (sous réserve d’obtention des autorisations et permis exécutoires).

Vu la complexité des travaux de restauration et les procédures administratives à suivre et le permis à obtenir, il est difficile de donner une date de réouverture du Pavillon chinois.

Etat des lieux

Travaux urgents prévus

Les travaux d’urgence comportent :

  • les sondages ;
  • la protection des menuiseries extérieures ;
  • la dépose des éléments instables en toiture ;
  • la mise en oeuvre d’une étanchéité provisoire sur certains balcons dégradés ;
  • la mise hors d’eau provisoire de l’édifice.

Le montant de ces travaux s’élève à environ 160.000 € TVAC.

Travaux déjà exécutés

Certains travaux ont déjà été réalisés :

  • Le démontage du faîtage ;
  • L'installation de l’étaiement des bow-windows ;
  • Le démontage partiel des panneaux décoratifs des bow-windows.

Un contrôle de sécurité du site a également été effectué, ainsi qu’un inventaire photographique.

Etude préparatoire

Fin 2017, la Régie des Bâtiments a attribué une mission d'étude à l'agence Origin Architecture & Engineering concernant les travaux urgents à effectuer, mais aussi pour la restauration des toits, des balcons et des parties en saillie. En plus du Pavillon chinois, cette étude concernait également le musée d'Art japonais, le petit kiosque, la clôture et les portes d'accès. L'étude pour les travaux urgents s’est terminée en mars 2019, alors que l'étude pour la restauration est toujours en cours.

Historique

Le pavillon chinois fut créé à la demande du roi Léopold II en 1901. Les travaux de construction débutèrent en 1903 jusqu'en 1908, sous l'égide du roi, puis continuèrent jusqu'en 1910, sous celle de l'Etat qui avait reçu en don le Pavillon.

Conçu à l'origine pour devenir un restaurant de luxe, il n'a jamais été utilisé comme tel et fut ouvert au public par le Ministère des Affaires étrangères en octobre 1913. Il servit de cadre à une exposition permanente sur les produits importés d'Extrême-Orient et ferma pendant la Première Guerre mondiale.

En 1921, il passa sous la tutelle du Département des Sciences et des Arts. C'est ainsi que, promu Musée d'art, sa gestion fut alors assurée par le Musées royaux d'Art et d'Histoire.

Restaurations antérieures

Entre 1991 et 1996, la Régie des Bâtiments, avec l'aide de l'IRPA, y avait déjà effectué des travaux de restauration de grandes ampleurs.

A l'extérieur, les façades ont été décapées, les bois traités et re-polychromés, les motifs décoratifs recouverts de feuilles d'or et de palladium. Certaines sculptures en bois ont été restaurées et d'autres refaites. Les statuettes en céramique et les tuiles qui faisaient défaut ont été reproduites en époxy et les ornements métalliques (clenches, cache-serrures, plaques décoratives) ont été redorés en or pur 24 carats, après avoir subi une déchloruration.

L'intérieur a également été restauré : dans les salles du rez-de-chaussée, la couche de fond brun clair a été intégralement remplacée de la plinthe jusqu'aux arcades, les nervures en or présentes sur les panneaux et autres éléments ont été remises en état. Les peintures murales ont été restaurées et traitée contre le mérule (présente derrière deux des quatre peintures murales de coin de la grande salle du rez-de-chaussée). Enfin, les éléments décoratifs en métal, consoles des douilles, lustres, etc. ont été nettoyés.

Fiche technique

Propriétaire : Etat belge – Donation royale
Maître de l’ouvrage : Régie des Bâtiments
Occupant : Musées royaux d’Art et d’Histoire
Bureau d'étude travaux de restauration : Origin Architecture & Engineering
Exécution étude : travaux urgents : 2018-2019 | restauration : en cours depuis 2018
Estimation début des travaux : travaux urgents : deuxième trimestre 2020 | restauration : mi-2021
 

Dossier actualisé le 14 octobre 2019.

Galerie photografique

Vous trouverez 9 photos du projet dans la galerie ci-dessous. Cliquez sur une photo pour l'agrandir