Louvain
Palais de justice

Service public fédéral Justice

Ferdinand Smoldersplein 5
3000 Leuven

 
Voir plus de photos

Retour aux Projets

La Régie des Bâtiments rénove l’enveloppe extérieure du palais de justice sis Smoldersplein à Louvain.  Parallèlement, l’accessibilité du bâtiment aux personnes à mobilité réduite sera également améliorée.

 

Le palais de justice

Le palais de justice a été érigé entre 1923 et 1930 d’après un plan conçu par l’architecte O. Francotte.  Le style architectural est un mélange des styles français de la renaissance et du baroque.  Le bâtiment a été érigé en pierres naturelles blanches et en briques et se compose d’un volume principal au Smoldersplein, d’un volume en forme de L quelque peu en retrait au coin de la Margarethaplein, d’une aile dans la Vaartstraat et d’une aile à l’arrière. L’ensemble de ces volumes forme un complexe rectangulaire comptant deux cours intérieures.

Le centre du relief de façade représente le « Jugement de Salomon », réalisé par E. Rombaux.  La façade est richement ornée, notamment de feuilles d’acanthe stylisées, de têtes de femmes, de têtes de béliers et de lions, de grotesque, ainsi que de faisceaux de licteur croisés faisant référence au droit.

L’intérieur dégage un parfum de grandeur à la faveur d’un imposant hall d’entrée, de miroirs rehaussés, d’un vestibule, de dalles de marbres rouge, blanc et noir disposés en damier, de lambris de marbre rouge, de décorations murales en simili-pierre à jointoiements français et de décorations stuquées des huisseries de porte et de plafonds moulés. L’escalier impérial central a été réalisé en marbre et est entouré de colonnes en granites, enrichies de chapiteaux de feuilles d’acanthe. L’escalier est couronné par une voûte dont la peinture au plafond, réalisée par A. Ciamberlani, représente une allégorie de la justice.

La salle des pas située à l’étage présente une voûte stuquée avec, au centre, un éclairage de plafond, et est ornée de tympans et de frises peints.

Les salles d'audience du tribunal correctionnel, du tribunal de commerce et du tribunal civil sont équipées de parquets à chevrons, de lambris en bois, de mobilier de barre ou d’assise en bois, de tentures de papier et de plafonds stuqués.

Lors de l’aménagement de la salle d’assises en 1996, l’intérieur d’origine de la justice de paix a été enlevé.

Les bureaux, parloirs, couloirs, escaliers de service et installations sanitaires sont encore partiellement authentiques : parquet à chevrons, de sobres plafonds stuqués, mobilier et menuiserie intérieure réalisés en bois. Çà et là, il y a d’imposants lustres et de l’éclairage mural en laiton et en verre.

2018-2020 : Restauration de la façade/du toit et amélioration de l’accessibilité

En août 2018, le montage des échafaudages a commencé tout autour de la façade du palais de justice, permettant ensuite, la restauration de la façade et du toit. Ces travaux dureront jusque début 2020.

La façade sera nettoyée et la pierre naturelle, la maçonnerie et les joints seront restaurés.

La partie reliant la façade au toit sera restaurée et le toit sera rendu plus accessible de sorte que tout entretien effectué par après se fasse rapidement et en toute sécurité.

L’étanchéité des moulures sera renforcée et un système anti-pigeon sera installé.

Le couronnement en cuivre de la coupole sera restauré et les ardoises seront remises en place. Sur de vieilles photos et sur les plans originaux on peut voir qu'il y avait aussi des « pirons » sur le versant du toit côté Margarethaplein.  Ceux-ci seront réinstallés.

Ce sera également l’occasion d’examiner la coupole, les toitures et les lucarnes, et d’effectuer toute restauration évidente. Au besoin, les gouttières et descentes des eaux pluviales seront rénovées.

Les menuiseries extérieures seront soit restaurées, soit rénovées.  La nouvelle menuiserie répondra aux actuelles normes de sécurité. Dans les salles d'audience seront installés des contrechâssis.   Le remplacement et la restauration des menuiseries extérieures du palais de justice feront baisser la facture énergétique alors que sera augmenté le confort des utilisateurs.

Le plafond translucide constitué de panneaux synthétiques et situé sous la coupole sera remplacé par un plafond de verre dépoli dans l’actuel lanterneau en acier à rénover. La coupole sera recouverte d’une chape de protection qui repousse le pollution sans pour autant empêcher l’entretien de celle-ci.

Un ascenseur mis hors service sera enlevé. Un nouvel escalier sera installé entre les niveaux quatre et cinq, de sorte à les rendre accessibles en toute sécurité.

Les portes d'entrée seront rafraîchies et un sas de courant d’air sera aménagé dans le hall d’entrée. À l’entrée principale sera installé un élévateur de plateforme permettant d’améliorer l’accès réservé aux personnes à mobilité réduite.

Fiche technique

Propriétaire : État belge
Adjudicateur : Régie des Bâtiments
Occupant : Service public fédéral Justice
Bureau d’études : Studio ROMA cvba
Entrepreneur : Monument Vandekerckhove nv
Délai d’exécution :  août 2018 – début 2020
Coût de la restauration et de l’adaptation de l’accessibilité : env. 4,3 millions d'euros

 

Dossier actualisé le 6 décembre 2019.