Bruxelles
Musée Art & Histoire

Musées royaux d'Art et d'Histoire
Parc du Cinquantenaire 10
1000 Bruxelles
Voir plus de photos

Retour aux Projets

Le Musée Art & Histoire constitue le site le plus important des Musées royaux d'’Art et d'’Histoire. Il abrite ses collections sur plus de 60 000 m² de salles d'’exposition et de réserves, ce qui en fait le plus grand musée de Belgique.

Contexte

Le Musée Art & Histoire fait partie d’'une des réalisations les plus importantes du Roi Léopold II à Bruxelles et est un des points de repère du Patrimoine bruxellois.

Le musée se situe dans le Parc du Cinquantenaire.

Rafraîchissement et nettoyage

Entre avril et juin 2018, la Régie des Bâtiments a effectué des travaux de rafraîchissement pour un montant de 424.920 euros TVAC.

Escalier extérieur

La pierre bleue de l’escalier extérieur donnant accès au musée a été nettoyée à la vapeur et tous les joints ont été refaits. De plus, certaines marches ont été rénovées, ancrées ou remplacées lorsque c’était nécessaire.

Dôme d’entrée

Des appareils de mesure ont été installés dans la coupole afin de mesurer la largeur des fissures, la température et la déformation du dôme. Cette étude de mesure, qui devrait prendre 6 mois, permettra d’élaborer un plan de restauration de celui-ci.

En attendant, l’échafaudage qui encombrait le hall d’entrée a été retiré et une structure munie d’un filet a été suspendue au plafond pour sécuriser l’espace. Ce qui a permis à l’entrée principale d’être à nouveau baignée de lumière naturelle.

Sanitaire

L’espace sanitaire situé à l’entrée du musée a totalement été rénové : les cloisons sanitaires ont été remplacées par des murs pleins et les installations ont été renouvelées. Les carrelages muraux ont également été remplacés et les murs ont été repeints. Enfin, la plomberie, l’électricité, l’éclairage et le sol ont été refaits.

Verrières et dômes en verre

Les différentes verrières et coupoles du bâtiment ont été nettoyées. Vu la difficulté d’accès et la fragilité de certaines verrières en simple vitrage, l’accès s’est fait soit par le dessus du bâtiment via le grenier, soit par l’intérieur via une nacelle élévatrice.

Ce nettoyage à rendu une luminosité naturelle à plusieurs espaces où la lumière ne passait quasiment plus.

Jardin japonais

Le jardin japonais a totalement été rafraîchi : les arbres et arbustes ont été taillés et les mauvaises herbes ont été enlevées. Les chemins de pierre ont été réaménagés et l’étang a été dragué.

Travaux de peinture

La peinture de différentes salles et couloirs a été refaite.

Rénovation des toitures

Durant l’été 2016, la Régie des Bâtiments a réalisé les mesures de l'ensemble des toits du Parc du Cinquantenaire.

Les travaux de rénovation, qui ont débuté fin 2018, dureront environ 4 ans.

Les toitures du Musée Art et Histoire seront les premières rénovées.

La Régie des Bâtiments est responsable du financement de la rénovation des toits du Musée Royal de l'Armée et d'Histoire militaire et d’Autoworld, alors que Beliris financera la rénovation des toits du musée Art et Histoire et des Musées des Beaux-Arts près du Mont des Arts.

Lire le communiqué de presse.

Création de la salle Wolfers

En 2016, la Régie des Bâtiment a commencé la rénovation de la future salle Wolfers : une reconstitution à l'identique de l'intérieur de la joaillerie de la famille Wolfers Frères, entièrement créée par l'architecte Victor Horta en 1912.

A l'époque, le magasin se situait rue d'Arenberg à Bruxelles.

Depuis le 29 novembre 2017, le public peut à nouveau admirer l'intérieur de cette joaillerie dans le Musée Art & Histoire.

Cette salle fait partie du futur circuit 18-19e siècles dédié entre autres à l'Art Nouveau et l'Art Déco belge.

Pour accueillir cet intérieur, le musée a choisi une salle de forme et de superficie (250 m2) quasiment identiques à l'espace aménagé jadis par Victor Horta.

La Régie des Bâtiments a entièrement financé la rénovation de la salle alors que l'aménagement du magasin (vitrines et comptoirs) a été financé par les Musées royaux d’'Art et d'’Histoire.

De nombreux travaux ont donc été effectués :

  • réparation de la toiture (restauration des gouttières, de la sous-structure en bois, remplacement du raccordement des tuyaux de drainage de pluie et des ardoises cassées) 
  • réparation du plâtrage et de la peinture
  • entretien du parquet
  • restauration des fenêtres et des portes intérieures en bois,
  • remplacement de l'électricité
  • remise en peinture aux couleurs de l'époque
  • réalisation et aménagement des vitrines et présentoirs

Sur base d'une étude historique approfondie, les vitrines et les présentoirs sont agencés de la même façon qu'imaginé par Horta.

La restauration des vitrines était un travail minutieux. A l'époque, les vitrines avaient été fabriquées à Londres et montées à Bruxelles.  Cependant, aucune vitrine n’ayant été montée de la même manière, le démontage (pour le déménagement vers la nouvelle salle), la documentation et l’enregistrement ont représenté un défi en soi. Ensuite, une étude a été menée concernant la couche de finition en fonction de la couleur et du degré de brillance.

Des moulures et des éléments décoratifs manquaient sur certaines vitrines ; ceux-ci ont été reproduits dans l’atelier de menuiserie d’IPARC et ont ensuite été intégrés dans l’ensemble. La quincaillerie et des mécanismes de sécurité ont été ajoutés afin que les objets exposés dans les vitrines soient protégés de tout contact. Le textile avec lequel l’intérieur des vitrines était habillé et qui ne s’apparentait pas à l’habillage original a également été remplacé par un velours vert émeraude très proche du tissu original.

Création de la salle "Art du monde islamique"

En 2006, la Régie des Bâtiments a confié au bureau d'’architectes Pire & Goots la charge de créer une nouvelle salle d’'exposition pour les Musées royaux d’'Art et d’'Histoire. Depuis février 2008, cette nouvelle salle abrite une importante collection permanente d’'art du monde islamique.

Le gros oeuvre et le parachèvement, y compris toutes les techniques spéciales (électricité, chauffage, climatisation, …etc.), ont été entrepris en novembre 2006 et ont été achevés en décembre 2007.

La Régie des Bâtiments a exécuté elle-même l’'ensemble des études relatives à la stabilité, à l'’électricité et aux techniques spéciales.

Rénovation du circuit Moyen-Age Baroque

En 2002, la Régie des Bâtiments a rénové les salles accueillant la collection permanente du Moyen Age, de la Renaissance et de la période baroque (circuit Moyen-Age –Baroque).

Le défi majeur a été de mettre en valeur l'état d'origine des salles : les cloisons et les faux plafonds ont été enlevés. Les murs, sols et châssis ont été restaurés.

Les panneaux camouflant les fenêtres intérieures ont été démontés, de manière à rétablir la vue sur le jardin du cloître. Par contre, des panneaux ont été placés devant les fenêtres qui donnent sur des immeubles à appartements.

L'installation électrique et le chauffage ont été modernisés.

Une attention toute particulière a été apportée à l'éclairage des objets, des vitrines et des tapisseries.

L'ancien parcours en zigzag a fait place à un circuit rectiligne permettant ainsi aux visiteurs de mieux s'orienter.

De nouvelles vitrines, sobres et fonctionnelles, permettent de mettre les pièces en valeur.

Fiche technique

Propriétaire : État belge

Maître d'’ouvrage : Régie des Bâtiments

Occupant : Musées royaux d’'Art et d'’Histoire

Salle Wolfers

Maître d'’ouvrage pour la rénovation de la salle : Régie des Bâtiments

Maître d'’ouvrage pour l'aménagement du magasin : Musées royaux d’'Art et d'’Histoire

Entrepreneurs : Renotec nv pour l'intérieur et SIX sprl pour la toiture

Superficie de la salle : 250 m2

Durée des travaux : 2016-2017

Coût des travaux : 190.000 € HTVA pour l'intérieur et 52.000 € HTVA pour la toiture

Salle "Art du monde islamique"

Architecte : Pire & Goots Bureau d’Architecture (Bruxelles)

Etudes techniques : Régie des Bâtiments (stabilité, électricité, techniques spéciales)

Entrepreneur principal : Potteau NV (Kortrijk-Heule)

Coût des travaux : 2,1 millions € (TVA comprise)

Durée des travaux : novembre 2006 -– décembre 2007

Circuit Moyen-Age Baroque

Surface totale : 1.409 m²

Coût total : 934.000 euros

 

Dossier actualisé le 29 août 2018.