Politique environnementale

En tant que gestionnaire immobilier des biens de l’État fédéral, la Régie des Bâtiments se doit d’être leader en matière d’efficacité énergétique et de développement durable. Elle met tout en œuvre pour réduire la consommation d’énergie des bâtiments publics. 

Dans tous ses projets, elle privilégie les installations à haut rendement (chaudières à condensation, récupérateurs d’énergie), ainsi que les énergies alternatives ou peu polluantes (cogénération, pompe à chaleur, panneaux solaires thermiques et photovoltaïques, etc.).

Les nouveaux projets sont souvent modélisés à l’aide d’outils de simulation thermique dynamique pour l’optimisation de la géométrie, des surfaces vitrées, des protections solaires ou autres. 

La Régie des Bâtiments prend également en considération la consommation énergétique et la durabilité dans ses opérations immobilières, notamment dans ses prises en location, ses acquisitions, ses partenariats publics-privés ou ses marchés publics qui reprennent des critères de durabilité et de consommation limitée d’énergie. 

L’optimisation de son portefeuille immobilier fait également partie intégrante des actions menées, comme la mise en place d’un meilleur monitoring, la diminution des surfaces occupées, mais aussi leur rationalisation par l’application de la norme d’occupation sur le nombre de m² a occuper par collaborateurs.

Audit énergétique

En 2022, la Régie des Bâtiments lancera un marché public afin de désigner des auditeurs qui seront chargés de réaliser des audits énergétiques de bâtiments fédéraux gérés par la Régie des Bâtiments.

Sur la base des résultats, un plan d’investissement sera établi avec des actions et des travaux prioritaires en vue d’améliorer les performances énergétiques de ces bâtiments.

L’objectif est de faire auditer l’ensemble du parc immobilier sur 8 ans :

  • dans un premier temps, pour la première moitié de son parc (environ 440 complexes) grâce à ce marché public relatif à la désignation d’auditeurs énergétiques pour une durée de 4 ans (2022-2026);
  • dans un second temps, pour la seconde partie du parc en tenant compte des lessons learned du marché public.

Ce projet s’insère dans le cadre de la contribution de la Régie des Bâtiments aux objectifs du Plan national Énergie-Climat (PNEC) de la Belgique et dans le but d’améliorer les performances énergétiques des bâtiments qu’elle gère.

Plan National Énergie Climat belge (PNEC)

La Régie des Bâtiments est directement concernée par le Plan National Énergie-Climat (PNEC) belge qui définit les grandes lignes d’une transition vers un système énergétique durable et fiable.

La Régie des Bâtiments vise une diminution de la consommation totale de son portefeuille immobilier d’au moins 25%. Pour y arriver, un plan d’actions concret et ambitieux a été établi.

En savoir plus

Reporting

Chaque année, la Régie des Bâtiments rend compte de l’évolution de la consommation énergétique des bâtiments publics fédéraux et du cadastre des bâtiments qui sont concernés par la directive européenne 2012/27/UE, art. 5.

En savoir plus

Fourniture d'énergie : centrale d'achat

En 2013, la Régie des Bâtiments est passé au contrat globalisé de fourniture d’énergie avec une électricité 100 % verte. Depuis le 1er janvier 2017, les bâtiments gérés par la Régie des Bâtiments sont fournis en gaz et en électricité 100 % verte via un contrat conclu avec la centrale d’achat de la Vlaams Energie Bedrijf (VEB).

En savoir plus

De nombreux projets durables

Voici quelques exemples de projets en matière de développement durable :

  • La 5e école européenne à Bruxelles

La Régie des Bâtiments va ériger une cinquième école européenne à Bruxelles sur le site de l’ancien quartier général de l’OTAN à Evere. Les toits seront équipés de 833 panneaux photovoltaïques qui permettront de réduire les émissions de CO2 de 11 tonnes par an.

Plus d'infos

  • La future nouvelle prison à Anvers

La Régie des Bâtiments a imposé un score BREEAM d’au moins « very good » pour la construction de cette nouvelle prison. L’empreinte écologique du projet sera également limitée par une construction fonctionnelle et compacte qui permettra entre autres de créer de nombreuses zones vertes.

Plus d'infos

  • Le Domaine royal de Laeken

Depuis le 1er mai 2021, le nouveau réseau de chaleur est en route au Domaine royal de Laeken.

Le nouveau réseau est directement connecté à l’incinérateur de Neder-Over-Heembeek afin de récupérer une partie de sa chaleur résiduelle et d'ainsi, chauffer les bâtiments du Domaine royal de Laeken, y compris les Serres royales.

Il permet de réduire les émissions de CO2 du Domaine royal de Laeken d’environ 2.300 tonnes par an et devrait couvrir la quasi-totalité (soit près de 90%) des besoins en chauffage du Domaine.

Plus d'infos

  • La future prison à Haren 

Les exigences posées en matière de prestations énergétiques du futur village pénitentiaire vont au-delà de la réglementation en vigueur. Plus d'infos

  • Le Palais de Justice Britselei à Anvers

En novembre 2019, la rénovation du palais de justice sis Britselei a débuté. Des techniques durables seront intégrées dans le bâtiment, ce qui augmentera sensiblement l’efficacité énergétique du bâtiment. Plus d'infos

  • Le site du Space Pole à Bruxelles

En novembre 2020, la Régie des Bâtiments a fait installer 185 nouveaux panneaux photovoltaïques sur les toitures rénovées de deux bâtiments de l’IRM et de l’ORB. Ceux-ci permettront de diminuer la production de CO2 d’environ 26 tonnes par an. Plus d'infos

  • Les Archives de l'Etat à Arlon

En novembre 2020, la Régie des Bâtiments a terminé la rénovation des Archives de l’État à Arlon avec l’isolation complète de l’enveloppe de l’ancien bâtiment et le niveau basse énergie de la nouvelle construction (annexe) où une pompe à chaleur à sonde géothermique verticale alimentée par des panneaux photovoltaïques à été installée et permet de récupérer de l’énergie verte et gratuite contenue dans le sol afin de chauffer l’extension en hiver et de la rafraichir via le géo-cooling en été. Plus d'infos

  • Le Mont des Arts à Bruxelles

La Régie des Bâtiments a rénové la chaufferie du site du Monts des Arts, qui alimente les Archives Générales du Royaume, les Musées Royaux des Beaux-Arts et la KBR. L’installation d’une cogénération y est également en cours. Plus d'infos

  • Le Poste de Circulation d’Achêne à Sorinnes

La Régie des Bâtiments a construit un bâtiment presque passif pour la Police Fédérale de la Route. Plus d'infos

  • La Police de la navigation à Anvers

La Régie des Bâtiments a conclu un accord de coopération avec la Régie portuaire d’Anvers, Havenbedrijf Antwerpen, afin d’installer une partie de la police de la navigation d’Anvers dans un nouveau complexe sur la rive droite de l'Escaut. Sa construction s'est achevée fin 2019 et répond à l’évaluation BREEAM la plus élevée. Plus d'infos

  • Le Palais royal de Bruxelles

La Régie des Bâtiments travailler sur un projet afin d'améliorer les installations de chauffage et de ventilation du Palais. Plus d'infos

  • La campagne #BeBiodiversity

Depuis février 2018, la Régie des Bâtiments fait partie des entreprises pionnières de la campagne #BeBiodiversity. Dans ce cadre, elle essaie de développer un aspect biodiversité dans un maximum de projets. Plus d'infos

  • Le Bâtiment Europa - Conseil européen et Conseil de l'Union européenne à Bruxelles

Le projet a remporté en 2009 l’édition spéciale du Green Good Design Award. Cette récompense témoigne de la volonté d’inscrire le projet dans le concept de développement durable. Plus d'infos

  • Une cogénération sur le site du Cinquantenaire à Bruxelles

Cette installation, qui produit en même temps de la chaleur et de l'électricité et utilise du gaz naturel comme combustible, réduit la facture énergétique pour le chauffage, ainsi que les émissions de CO2. Plus d'infos

  • Les panneaux photovoltaïques sur le site du Centre de Physique du Globe à Dourbes

Cette implantation de 1224 panneaux est une des plus grandes de Wallonie. Plus d'infos

  • Le bâtiment de la Police fédérale du Limbourg à Hasselt

La durabilité a représenté un critère de premier plan lors de la construction du nouveau bâtiment. La consommation énergétique a d’ailleurs été limitée au maximum. Plus d'infos

  • Le théâtre royal de la Monnaie

Les 1500 lampes halogènes dispersées dans la salle ont été remplacées par des lampes LED, tout comme les lampes du majestueux lustre au plafond. Plus d'infos

  • La nouvelle tour des Finances à Liège

Le bâtiment a été construit dans une logique environnementale aussi bien dans les aspects techniques inhérents au bâtiment que dans la gestion différenciée des déchets. L'immeuble est 36% moins énergivore qu'un bâtiment de géométrie similaire équipé d'installations standard. Plus d'infos

  • Les nouvelles prisons

La Régie des Bâtiments fait construire les nouvelles prisons de manière à ce qu’elles soient les plus économiques possible en matière d'énergie, visant une neutralité énergétique tout en garantissant le confort des occupants. De nombreuses mesures en matière de développement durable sont prises : utilisation des énergies alternatives ou peu polluantes telles que cogénération, pompe à chaleur, panneaux solaires, etc. Plu sd'infos sur Marche-en-Famenne, Leuze-en-Hainaut, Beveren

  • L’école européenne IV de Laeken

La durabilité de la construction et de la gestion énergétique a occupé une place primordiale lors de la création de la quatrième école européenne dans la Région de Bruxelles-Capitale. La déperdition d’énergie a été limitée au minimum grâce à l’excellente isolation thermique des bâtiments neufs mais aussi rénovés. Plus d'infos

  • L'installation de panneaux solaires à la prison de Jamioulx

La Régie des Bâtiments rénove les prisons existantes en utilisant des techniques innovantes pour limiter l’impact environnemental. A la prison de Jamioulx, la Régie a financé l’installation de plus de 185 m² de capteurs solaires thermiques destinés au chauffage de l’eau sanitaire. Plus d'infos