Namur
Palais de justice

Service Public Fédéral Justice

Site des casernes Léopold
Rue des Bourgeois - Rue Général Michel - Boulevard Cauchy

Voir plus de photos

Retour aux Projets

Actuellement, les juridictions namuroises sont hébergées dans différents immeubles. Ces bâtiments ne répondent plus aux normes en vigueur, ce qui ne permet pas le fonctionnement optimal de ces juridictions. L’espace disponible est également insuffisant. Pour pallier ces problèmes, le gouvernement fédéral a décidé de construire un nouveau palais de justice. 

La justice à Namur

Les bâtiments qui accueillent actuellement les institutions judiciaires namuroises sont dépassés en termes de sécurité, d’hygiène ou encore d’entreposage de pièces à convictions et des archives dans des endroits sécurisés. En effet, la majorité des bâtiments datent du XVe siècle. La situation actuelle ne permet plus de rendre la justice dans de bonnes conditions.  Le nouveau palais de justice répondra également aux nouvelles normes d’occupation des bâtiments publics fédéraux.

Les futurs occupants

Les futurs occupants du palais de justice sont la cour d’assises, le tribunal de première instance, le parquet du procureur du Roi, le parquet de la jeunesse, le parquet de police, le tribunal et la cour de travail, l’auditorat de travail, le tribunal de commerce, la justice de paix, le barreau et le corps de sécurité des prisons.

Le volet pénal de la division de Dinant de l’arrondissement judiciaire de Namur sera également intégré. Il s’agit des juges d’instruction, de la chambre du conseil et du tribunal correctionnel. Cette décision a été prise  dans l’esprit de rationalisation des bâtiments judiciaires.

Le site

Le nouveau palais de justice construit sur le site des « Casernes Léopold », se trouvera dans le prolongement de l’entrée de Namur par le pont de Jambes, délimité par la rue des Bourgeois, le boulevard Cauchy et la rue Général Michel. 

Les travaux

Fin 2016, les premiers travaux ont commencé. Le périmètre de chantier est clôturé et les bâtisses existantes sur le site ont été démolies. Les matériaux recyclables (radiateurs, planchers, châssis, portes) ont été récupérés. Un ovoïde (collecteur d’égout) avec sa chambre de visite sera également déplacé. La porte historique sis rue Général Michel a été démontée et est actuellement entreposée sur un autre site en attente de sa réaffectation.

Le palais de justice sera construit via un partenariat public-privé sous la forme d’un marché de promotion de travaux.  Un contrat de location de 20 ans avec une option d’achat sera signé avec le propriétaire.

La mobilité

L’itinéraire des bus reste inchangé et toutes les voiries resteront accessibles mais le trafic pourrait être perturbé pendant les travaux.

L’accès au chantier se fait par la rue Général Michel et la rue des Bourgeois. Une nouvelle voirie intérieure entre le boulevard Cauchy et la rue des Bourgeois sera créée. Elle permettra d’accéder au parking du personnel ainsi qu’au quai de déchargement pour les fournisseurs.

La voirie sera cédée gratuitement à la Ville de Namur à la fin du chantier tel qu’imposé dans le permis d’urbanisme.

Le parti architectural

Le futur complexe se présentera sous la forme d’un îlot dont la perspective principale sera dirigée vers le parc urbain implanté dans l’axe du palais, assurant ainsi la connexion piétonne avec le centre-ville de Namur. Cet îlot accueillera, en son centre, la salle des pas perdus qui sera un espace public.

L’entrée se fera par une esplanade, située dans le prolongement de la rue Dewez. Les cours de justice se situeront de part et d’autre de la salle des pas perdus qui sera très lumineuse grâce à la verrière qui la recouvrira. Au bout de cette salle se trouvera la cour d’assise. Les étages supérieurs rassembleront les bureaux du personnel et des magistrats. Ceux-ci pourront d’ailleurs rejoindre les salles d’audience via une circulation privée et sécurisée. Ces salles seront séparées par différents patios qui créeront de larges puits de lumière naturelle.

Le palais de justice comptera 14 salles d’audience ainsi que 79 emplacements de parking réservés au personnel.

Le bâtiment répondra aux critères de haute performance énergétique, sera composé de matériaux durables.  L’ensemble du projet s’inscrit dans une démarche de haute qualité environnementale.

Fiche technique

Pouvoir adjudicataire : Régie des Bâtiments

Futur occupant : SPF Justice

Bureau d’études multidisciplinaire : Société momentanée AdP² (AUPA – CERAU – Atelier d’Architecture de Genval – Bgroup - GREISCH)

Entrepreneur démolition et déplacement collecteur d’égout : s.a. Eloy Travaux

Superficie du site : 3 ha 61 ares

Surface nette du palais de justice : 16.000 m²

Promoteur : A déterminer

Durée des travaux : 2017 -2020

Durée de location : 20 ans (avec option d’achat à la fin de la durée de location)

Enveloppe global de l’investissement : 110 millions €

 

Dossier actualisé le 18 septembre 2017.